Sur les pas d’Albert Camus à Alger

Publié le 16 Juin 2011

 Source :  http://sites.radiofrance.fr/franceinter/blog/b/blog.php?id=24&m=12&y=2009 le

Dimanche 27 Décembre 2009 17:59

L'école élémentaire qu'a fréquentée Camus est toujours là à Alger dans le quartier Belouizdad

L'école élémentaire qu'a fréquentée Camus est

toujours là à Alger dans le quartier Belouizdad 

© sandrine mercier

Blaise Cendras le bourlingueur des mots , invétéré globe trotter a écrit « un livre aussi c’est la vie » et il est des livres qui peuvent vous emmener loin. Le 4 janvier 2010 sur France inter une journée spéciale Albert Camus pour célébrer les 50 ans de la mort du prix Nobel de littérature et j’ai eu envie d’aller à Alger avec « Le premier homme » son dernier livre qui m’avait énormément touché, un livre qui raconte son enfance dans le quartier Belcourt, mais aussi l’absence du père, son père mort quand il n’a pas un an au début de la 1er guerre mondiale en 1914. Ce livre a été publié après la mort d’Albert Camus car le manuscrit du premier homme a été retrouvé sur la banquette arrière de la voiture, le jour de son accident de voiture le 4 janv 1960. Dimanche prochain, on va essayer de retrouver les lieux de l’enfance de Camus avec François Chavane un dominicain qui vit depuis 56 ans à Alger spécialiste d’Albert Camus. Avec lui on arpente le quartier Belcourt aujourd’hui Belouizdad, pour trouver l'ancienne école primaire de Camus et l’appartement où il a grandi au 93 rue de Lyon . Avec Boussad Ouadi de la librairie des Beaux arts à Alger nous irons à Tipasa, un site romain qui a beaucoup inspiré Camus, il y allait souvent dans son adolescence. Tipasa à 70 km à l’est d’Alger, Noces à Tipasa un texte assez court et très charnel qui dit tout l’amour de Camus pour cette terre algérienne. Un texte que lit et relit Sylvain Tesson, l’écrivain voyageur qui sera avec nous ce dimanche pour évoquer la littérature et les voyages.

portrait

 

Sandrine.Mercierséparateur

Rédigé par BOUSSAD

Publié dans #NOTRE HISTOIRE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article